Rechercher
  • George

Garder en soi "Le Petit Prince", se réfugier à "L'est d'Eden, si "Tendre est la nuit".

Mis à jour : 2 mai 2020

Comme une histoire d'amour avec la littérature et son univers ...

Comme une évidence d'accords majeurs :

l'indomptable George SAND, l'impertinent Oscar WILDE, et moi ...


Oscar, George, et moi..une évidence dès mes débuts de bouquiniste sur les marchés. Une vive et profonde admiration me lie à ces deux génies qui ont fait fi des conventions et de la morale. D'aucuns citeraient aisément d'autres écrivains qui n'ont jamais abandonné.

Cible de la misogynie littéraire, George SAND a choisi l'écriture comme chemin de liberté. Quant à Oscar WILDE, défenseur de l'écrivain et de l'Art sans entraves a payé le prix fort : il fût condamné aux travaux forcés pour homosexualité, "ce vice innommable".


Écrivains géniaux, libérés des carcans, âmes orageuses et passionnées ; voilà mon duo de contrebandiers des mots.


Oscar, cet impertinent qui me donne le sourire et George, cette indomptable qui force le respect.



22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout